G

Concret

C’était mon premier contact avec l’archivage. L’étude de cas m’a permis de voir une application concrète, voire très concrète, de la théorie. (Q)

Pour moi, l’étude de cas était très loin d’être concrète, car elle ne permettait pas aux étudiants de s’impliquer de manière réaliste dans un projet managérial.   Il faudra y remédier.. (Q)


Dialogues

J’ai été très sensible au graphisme du MOOC (et notamment le graphisme des personnages) et à leurs charmants accents . J’avais hâte d’arriver au cas pratique toutes les semaines. (Q)

Super MOOC. Merci encore à toute l’équipe. Les voix des acteurs des serres gagneraient à être plus « soft ». Ils sont très ludiques, mais nos oreilles crient parfois « pitié » ! (Q)

Quizz

Les quiz sont un bon moyen de compréhension et de mémorisation. Très utiles. (Q)

Questions intéressantes, variées, qui font réfléchir (et pas des questions « tordues » comme on peut le voir dans certains cours/MOOCs). (Q)

Vidéos

Avoir la rétroaction de différents intervenants de France était génial ! Le MOOC a généré d’excellentes discussions avec ma collègue archiviste (également participante) et nos collègues techniciens en informatique. Nous allons continuer dans nos projets de gestion des archives numériques avec encore plus de confiance. Petit commentaire : merci de faire plus attention aux fautes d’orthographe et coquilles pour les prochaines formations. Déjà que vous employez beaucoup d’anglicismes… 😉 Merci pour tout ! (Q)

Sincèrement, de mon point de vue, la dimension « vidéo » est une perte de temps considérable et peu pédagogique. J’ai en revanche travaillé avec beaucoup de plaisir à partir des documents pdf. J’ai imprimé certaines parties du cours pour une consultation aisée. Merci pour tout ! (Q)

Vocabulaire

Cela m’a permis de trouver d’autres vocabulaires, exemples et arguments pour convaincre de l’importance de l’archivage numérique. (Q)

J’ai bien compris l’ensemble du propos, toutefois le vocabulaire employé est éloigné de ma pratique d’archiviste en établissement public. (Q)

Je maîtrise enfin le vocabulaire et les concepts de l’archivistique managériale qui sont multisémantiques selon la culture professionnelle (IT, administration, etc.) et ça me permet de mieux comprendre, de mieux m’adapter et de mieux discuter avec les archivistes purs et durs dans équipes de travail. (Q)

Je ne sens pas bien la terminologie « archivage managérial » comme traduction de « record management », à cause du managérial, terme un peu flou et souvent galvaudé. (Q)