L’archivage managérial au service de l’innovation

Pour tous ceux qui ont eu la chance de participer à la manifestation de CR2PA jeudi 8 mars et d’écouter la conférence de Bruno BERNARD,  L’Oréal Fellow et donc expert de très haut niveau, ce fut un plaisir de mieux percevoir les synergies entre l’archivage managérial d’une part, l’innovation et la recherche d’autre part. Les deux démarches étaient là réunies au service d’une même bonne cause : le développement et  la performance de l’entreprise.

En racontant ses 40 années de vie de chercheur dans des domaines différents, Bruno BERNARD a souligné l’importance de la gestion des connaissances dans le temps pour la compétitivité de l’entreprise, quand le produit innovant se situe à l’intersection de la connaissance et du marché.

Cette démonstration d’un archivage dynamique, mettant en connexion les réflexions de chacun  donne toute sa dimension aux outils du numérique et aux opportunités que cette révolution peut générer. Il est apparu très clairement  que l’expression du besoin devait naturellement être bien identifiée et prise en compte par une politique impulsée au préalable par le top management.

On était bien loin, jeudi, de la notion d’archive statique, à connotation logistique, qui domine trop souvent, mais aussi de ces solutions techniques clés en main dont on est abreuvé sans que ceux auxquelles elles sont destinées aient toujours leur mot à dire.…

Ce dialogue itératif entre le projet d’archivage et les futurs utilisateurs montre combien ce domaine est d’importance et de pleine actualité. C’est dans tous les cas un enjeu d’avenir.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] du cheveu, que j’ai eu grand plaisir à écouter lors de la dernière rencontre organisée par le CR2PA.  Elle résume parfaitement l’un des objectifs majeurs d’une démarche […]

Les commentaires sont fermés.